Du résultat des élections et de la destinée

Publié le par Le jovinien masqué

J'ai une très mauvaise mémoire des chiffres .
J'ai donc lu, sur son blog, avec ravissement et bénéfice qu'au cours de la dernière élection  municipale les Joviniens avaient offert allègrement 240 voix à l'homme le prof le citoyen.
Il n' y a pas à dire quand on tient un discours constant rigoureux et en rien pontifiant...ça paye. Après 25 ans dans l'oppositionbien qu'écouté, entendu, compris par une foule de Jovinien c'est toujours dans l'opposition que le place le résultat des élections. Si cela n'est pas la grande destinée d'un grand homme politique...qu'est-ce que c'est ?
De surcroît il n' a même pas pu dans les derniers mois ,revendiquer la place de premier opposant.
Comme il reste toujours de la place pour les grands hommes promis à de somptueuses destinées politiques, fussent-elles municipales, c'est vraisemblablement le poste de premier consultant qui lui reviendra.

Pour le coup l'homme le prof le citoyen n'était pas à Joigny ce 16 Mars 2008, il était vraiment ailleurs.

Et ce chiffre me fait penser que si Dominique Rouyer ne constitue pas sa prore liste ce n'est pas une, mais deux machines à perdre qu'Isabelle Bourassin aura ainsi hébergé.

Publié dans JOIGNY

Commenter cet article

Remy MORAND 10/07/2009 17:03

Sauf votre respect "electeur d'aujourd'hui", ne comparez pas Marine Le Pen et Mme Bourassin. Marine Le Pen à fait tombé le système Dalongeville (detournement de fond, corruption etc..) alors que Mme Bourassin veut simplement faire tomber..Joigny.

0832 10/07/2009 12:06

240 voix, dites-vous? 240 électeurs indifférents ou qui n'ont pas fait attention et se sont trompés de bulletin de vote,ou des peut-être sourds qui n'ont pas été saoulés par les propos systématiquement négatifs du personnage! Ce monsieur ne se complait, bêtement, que dans la critique destructrice, aigri qu'il est de n'être pas maire de Joigny Depuis si longtemps, qu'il essaie! Ne nous y trompons pas, il se fiche bien de Joigny et son blog le prouve largement. A son âge(je peux en parler, c'est à peu de chose prés le mien) il devrait savoir que nul n'est à l'abri d'une phrase trop vite dite ni même d'une erreur. Mais comme les mouches en temps d'orage, il bourdonne sans cesse. Il encense, actuellement, I.Bourassin, son alliée du moment (pour combien de temps??) et jette l'anathème sur Bernard Moraine et ses colistiers. Ce n'est pas pour Joigny, c'est pour "causer", c'est pour faire du bruit comme la mouche du coche, il agace, il énerve, il m'agace, il m'énerve...

Un électeur 10/07/2009 11:38

Sans esprit de chapelle je constate que la démarche de la belle meunière est identique à Marine Lepen à Hénin-Beaumont.Elle critique tous azimuts.Mais je lui accorde encore un dernier crédit politique comme opposante,n'est-elle pas conseillée par ce trop fameux P.H.C.qui a emmené dans sa chute politique tous celles et ceux qui se laissaient abusé par sa démagogie.Quoiqu'il en soit l'UMP départementale commence à se poser de sérieuses questions quant à le soutien qu'elle apporte à tous ses canards boiteux tout neuf en politique locale.Devant tout ces faits connus,reconnus,par ceux qui ont 2 sous de bon sens la nouvelle municipalité devrait-être reconduite dans ses fonctions,afin d'aller jusqu'au bout des réformes entreprises dans le bien de tous.A chacun de ceux qui sont lucides et qui utilisent le NET (nouveau moyen de communication pour gagner les élections,qui n'a pas échappé à l'opposition,d'où la lutte contre les blogueurs)pour faire connaître les vrais changements non )pas politiques mais démocratiques.Amen,hi..hi..excusez, j'aie pas pu résister tant la formule qui colle au rallié ex PRG va si bien.

Quentin Lobkovitch 09/07/2009 22:47

Et pourtant, et malgré son ralliement, PHC (Prf, Homme, Citoyen) aura jusqu'au bout bénéficier d'une tribune dans le Joigny Infos, alors que depuis l'élection, n'ayant plus assez d'élus pour faire un groupe, il n'y avait plus droit.

Malissia 09/07/2009 19:34

Tant mieux, si elle pouvait en recruter d'autres ce serait tout bénéfice pour la gauche.