La vérité ?

Publié le par Le jovinien masqué

Je rebondis sur un commentaire et refais le point sur l'article d'Isabelle Bourassin paru le 13 Juillet dans l'Yonne Républlicaine.


Je n'ai peut-être pas été assez clair au sujet du soi-disant tract. Isabelle Bourassin affirme en prenant le ton de LA VERITE et de l'évidence que la liste de Bernard Moraine a été invalidée pour avoir distribué un tract hors délai alors que la raison de cette invalidation est la distribution de la lettre intime.


Elle prend pour preuve le fait que le recours déposé par elle même fait état de cette soit-disant distribution. Et qu'il a été décidé de joindre 2 demandes, la distribution de la lettre intime et la distribution du tract hors délai pour n'en faire qu'une ayant pour objet le recours en annulation.

Ce n'est pas parce que l'on dépose une plainte sur un sujet qu'elle est justifiée !

C'est bien le jugement qui en résulte qui détermine sa justification ou non.


La réponse du conseil d'Etat est sur ce point clair. Les Joviniens devront revoter et l'équipe actuelle être démissionnée car une lettre intime d'un des candidats a été distribuée et a pu influencer le résultat du scrutin. En aucun cas le Conseil d'Etat ne fait référence à ce tract. Nous en concluant aisément que le Conseil d'Etat annule l'élection de Mars 2008 au seul fait de la distribution de la lettre intime.

Et c'est largement suffisant.


Isabelle Bourassin se drape du parangon de la vérité ? Qu'elle cite le passage du compte rendu où il serait fait allusion à ce tract. Elle claironne à tue- tête qu'elle dit toujours la vérité. Qu'elle le produise ce fameux passage. Elle affirme que la liste de gauche à sa part de responsabilité dans cette annulation ? Qu'elle écrive une tribune dans l'Yonne Républicaine en citant ce passage . Elle constate que seule une poignée de personne l'a suivit dans cette démarche de demande en annulation. Ni Philippe Auberger ni Julien Ortega ne s'y sont lancé, même si la liste de ce dernier en profitera. Elle seule et le distributeur anonyme sont responsables de cette décision. Isabelle Bourassin veut donc faire endosser une part de responsabilité à la liste de Bernard Moraine. Par tous les moyens, même en travestissant la vérité.


Si dans les jours qui viennent nous ne voyons nulle part un extrait de ce jugement où il serait dit clairement que la distribution d'un tract hors délai par l'équipe de Bernard Moraine conduit à l'annulation des élections de 2008 alors les Joviniens pourront facilement déduire où se trouve la vérité. Du côté d'Isabelle Bourassin...ou pas.


 

Publié dans JOIGNY

Commenter cet article

jovinien1 16/07/2009 22:13

Certes mais cette décision porte sur la requete de monsieur Moraine (concernant la distribution de la lettre intime de monsieur Auberger). Elle ne porte pas sur la distribution du tract en dehors des délais légaux. La décision ne fait donc pas mention de ce tract. CQFD.

Le jovinien masqué 16/07/2009 22:53


Nous sommes bien d'accord. La décision ne fait pas mention du soit disant tract distibué.


Jovinien 16/07/2009 19:24

Je jette régulièrement un oeil sur les sites de la droite revancharde.C'est pas possible! Je me les imagine devant la pendule entrain de regarder les aiguilles et compter le temps qui passe avant que le relais soit assurer par la préfecture,à la Mairie.C'est là leur seul contentement,bien bas il est vrai.Et c'est avec un tel comportement qu'ils comptent emporter l'adhésion des Joviniens.Il leur faut peu de choses pour qu'ils prennent leur"pied",et ils veulent gérer la Ville.Attention à eux!

0832 16/07/2009 15:41

Nouvel interdiction sur le blog de Frank Thomas : suite à son article sur le patronage laïque où il dit que la municipalité qui "...se dit de gauche..." j'ai donné mon avis, à savoir que "cette équipe peut se dire de gauche comme la liste de J.Ortéga peut se dire de droite, mais que lui F.T ne peut se dire ni de droite ni de gauche puisqu'il n'est de nulle part et qu'il va du côté où le vent tourne" Je vous l'avais bien dit que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire! Surtout quand ce sont de vraies vérités, pas des vérités à la mode Isabelle,

0832 15/07/2009 22:09

Quand j'ai lu, samedi, sur son blog l'article de sainte Isabelle (qui dit toujours la vérité, la main sur le coeur), j'ai envoyé le commentaire suivant qu'elle n'a, comme d'habitude, pas publié : "Vous vous répétez... Vous voilà presque aussi fatigante que votre nouvel ami provisoire (voire très provisoire!) F.Thomas! Vous n'avez pas respecté le choix des électeurs. Vous êtes responsable du cafouillage actuel. Ayez au moins la décence de vous faire oublier un tout petit peu.
A l'exemple de votre nouvel ami provisoire (voire très provisoire!) vous allez m'interdire sur votre blog et ne pas passer ce message... Pas de soucis, j'en fais une copie que je passerai sur un autre blog...
Isabelle Bourassin confond LA VERITE et ses petites vérités personnelles, tordues et retordues pour entrer dans le moule étroit et rétréci de sa conception du monde...
PS : depuis ce week end, j'ai à nouveau accès au blog de F.Thomas. L'orage, sans doute... F.T n'a pas pu se passer de moi!

Malissia 15/07/2009 10:14

Mme Bourassin ment, peut-être ne se sent-elle pas très à l'aise sachant pertinemment que seule la lettre est en cause, peut-être déchante-t-elle au vu de la réaction de la majorité des Joniviens qui ne sont pas d'accord avec sa démarche ? Qu'elle ait au moins l'élégance d'assumer son erreur et qu'elle ne cherche pas à tromper la population