Clarifions clarifions !

Publié le par Le jovinien masqué

Nous pensions avoir 2 listes UMP pour les prochaines élections municipales avant l'inéligibilité de Julien Ortega. Le risque était que l'UMP départemental fasse le ménage (et encore !) et n'oblige à une fusion ou un autre choix d'étiquette. La réponse du conseil d'Etat a en quelque sorte simplifié la situation. Les 2 listes et leurs chefs étant arrivé à un tel niveau de rivalité qu'il ne faisait aucun doute que nous aurions 2 listes issues de l'ancienne majorité Auberger.

 

Car c'est bien de cela qu'il s'agit. Isabelle Bourassin et Gilbert Portal ont travaillé ensemble sous la madature de Philippe Auberger. Ils sortent du même moule estampillé à droite, UMP. Même si Gilbert Portal a choisi l'étiquette divers droite il succède avec sa bénédiction à Julien Ortega, UMP.

 

Alors pourquoi avoir choisi une étiquette divers droite et non pas UMP ?

 

A mon avis 2 raisons principales.

 

La première, évidente, c'est que Gilbert Portal en choisissant l'étiquette divers droite a éviter le risque de se voir refuser l'investiture UMP. Ainsi il prend les devants et reste maître de son destin. Comme tout l'oppose à Isabelle Bourassin il apparaît comme étant une alternative à droite.

 

Et j'ai bien dit à droite. Je n'ai pas dit divers droite. Et encore moins apolitique ou sans étiquette !

De là découle la deuxième raison.

 

Cette étiquette divers droite permet de se différencier d'Isabelle Bourassin sans pour autant se détacher de tout un électorat de droite. Elle permet aussi de dire à ses colistiers qui le murmurent en ville : que la liste « Dialogue et dynamisme pour Joigny » est apolitique. Or il n'en est rien. Ce choix divers droite n'est que le résultat d'un calcul électoraliste. Sous cette étiquette « Dialogue et dynamisme pour Joigny » rassemble un électorat de droite et peu fait faire croire plus facilement aux colistiers que la liste est apolitique.

 

La preuve est dans la première intervention de Gilbert Portal en tant que tête de liste. Si « Dialogue et dynamisme pour Joigny » arrive derrière « L'union de Joigny » Gilbert Portal se désistera. Il met en place une stratégie qui lui évitera d'inviter éventuellement à voter Bernard Moraine au second tour.

 

Et pourtant tout le sépare d'Isabelle Bourassin.

 

Valide-t-il la vision qu'ont Isabelle Bourassin et l'homme le citoyen le prof, de la décision du conseil d'Etat ? C'est à dire annulation des élections à cause de la distribution de la lettre intime et rien d'autre ?

 

Valide-t-il les propos d'Isabelle Bourassin sur les marchés publics à Joigny ?

 

A-t-il digéré les défections successives de ses colistiers pour Isabelle Bourassin ?

 

S'il ne valide pas ces trois questions sera-t-il crédible le soir du premier tour à se désister pour laisser la place à Isabelle Bourassin ? Évidement non.

 

Pour être crédible il faudrait alors annoncer clairement que ce que dit Isabelle Bourassin et juste, sensé et bon pour Joigny. Le fera- il au risque de faire rire ?

 

Ne pas donner de réponses claires ne feraient qu'accréditer la thèse d'un Gilbert Portal dogmatique en rien divers droite mais en tout bien à droite.

 

Gilbert Portal est dans une situation qui ne trouvera sa solution que dans une attitude claire.

Soit il invite à voter Isabelle Bourassin et il avale du coup son chapeau avec le prof l'homme le citoyen Guy Mathiau en guise de cerise sur la gâteau. Soit il dit clairement que tout ce que dit Isabelle Bourassin est une bonne chose.

 

Dans un ville ou à droite le grand écart semble à la mode tout est possible, d'autant plus que l'expérience nous a démontré que rien n'est la faute de Gilbert Portal.

Publié dans JOIGNY

Commenter cet article

0832 17/08/2009 09:40

Nous pensions avoir 2 listes UMP mais nous n'avons que deux listes de droite. Deux listes de droite qui, selon monsieur Portal ne feront pas d'union, ni avant ni après le 1er tour, deux listes de droite dont monsieur Portal "espère" le désistement réciproque de l'une en faveur de l'autre au soir du premier tour, deux listes de droite dont l'une et l'autre, l'autre et l'une, chacune à leur tour et même ensemble, prennent sans vergogne les joviniens pour de fieffés imbéciles!
A y regarder d'un peu près, elles sont concurrentes voire adversaires, ces deux listes! Comment se fait-il donc que ces deux listes qui revendiquent l'une et l'autre les voix joviniennes de droite ne se confrontent ABSOLUMENT PAS, ne s'affrontent absolument pas? Les attaques, d'où qu'elles viennent, ne sont dirigées que vers la gauche. Les billets bien propres signés de madame Belbenoit, ou de mesdames Verplaeste, Devaux et Leyval et de monsieur Policet sont dirigés vers la gauche. Les explications de texte en six épisodes de la lettre de B.Moraine par la (dés)union de Joigny (six épisodes pour un seul texte : c'est vrai qu'il était bien construit ce texte et que pour les niveaux à peine moyens de l'union de Joigny, il faut rentrer dans les détails!) s'ils sont loin d'être aussi propres que les articles de Dialogue et dynamisme ne visent que la gauche.
Ces deux listes savent bien que les voix joviniennes de gauche ne manqueront pas à la liste de Bernard Moraine. Il faut donc convaincre les indécis de voter à droite. N'importe quelle droite mais à droite!
Le devenir de Joigny n'a que peu de poids dans la balance.
A la (dés)union de Joigny on veut la mairie pour avoir la mairie. Incompétence, inconséquence, incapacité, tant pis, tant mieux, on a la mairie...
Chez dialogue et dynamisme on veut la mairie A DROITE. Incompétence, inconséquence, incapacité, tant pis, tant mieux, la mairie est à droite...