Petit tour d'horizon à Joigny

Publié le par Le jovinien masqué

En fait je le trouve très chouette le nouveau blog de l'Union de joigny.

Je ne comprends pas pourquoi Isabelle Bourassin et l'homme le prof le cotoyen ne signent pas les articles de leur propre nom ! C'est stupide car de toute façon nous avons tous reconnu le vélo de l'homme du prof du citoyen.
Et puis il ne faut pas renier son amour de la petite reine, des promenades en danseuse et du coup de pédale en campagne. C'est sein  ! Une petite picouse d 'erythropoïetine nouvelle génération  quand ça grimpe,  et hop à nous l'maillot jaune. Bon faut faire des pompes toute la nuit pour fluidifier le sang épaissi par les globules rouges. Mais pendant ce temps là le cerveau est en jachère et ça le prépare à débiter les prochaines stupidités. Mais faut croire que côté  cerveau en jachère, le cycliste en connaît un rayon.

J'ai beaucoup apprécié d'un autre côté sur "Je vis à Joigny,et ailleurs" la saga du corbeau frugilegus. J'en viens à penser qu'il suffit de signer de son vrai nom pour avoir le droit de dire n'importe quoi. Entretien des bords de canal qui dépend des voies navigables de France et non pas de la municipalité.  Hein l'homme le prof le citoyen c'est pourtant simple. D'autant plus que le logo est facile à retenir, c'est la copie conforme de celui de Joigny hein ! On est bien d'accord ?


Pour le mur du cimetière (si l'homme le prof le citoyen pouvait retirer la première photo pour des raisons qui me sont personnelles ça me ferait plaisir), il faut s'adresser à la délégation spéciale dont Isabelle Bourassin pourra rappeler au prof au citoyen à l'homme ce qu'elle fait là. Ou bien à Gilbert Portal. Il a du faire dans la chaux et la brouette dans l'avant dernière équipe municipale. Mais à force je me demande si l'homme le prof le citoyen est en plein exercice de style ou si c'est sont penchant naturel qui l'entraîne à dire  des choses insensées.
Il déblatère sur les corbeaux de gauche mais il se tait sur celui qui à distribué la lettre intime, source des ennuis Jovinien. A ce sujet le verbe du moraliste de province est moins haut. Moins haut aussi au sujet de celui qui a détenu ces lettres intimes et qui fait ferait toujours de la politique à Joigny d'après le courrier envoyé au Procureur de la République par Patrice Hello.
On est moins vitupérant sur ces sujets. C'est amusant comme la droite s'en désintéresse.


Le prof l'homme le citoyen ne se prive pas
 "
(d)e repousse(r) avec dégoût les déjections répugnantes des corbeaux auteurs des deux blogs qui se disent de gauche et qui, pour l'instant, ne semblent pas poser de problème éthique à la gauche  officielle de Joigny "

Mais les problèmes éthiques n'ont pas l'air de l'embarrasser en ce qui concerne le distributeur anonyme et le receleur qui seraient bien du côté de la droite.

L'homme le prof le citoyen sentirait-il poisser avec dégoût sur son camp de droite les déjections répugnantes du corvus-expeditus-droitus et qui pour l'instant ne semble pas poser de problème éthique à son camp de droite ?
Mais le prof le citoyen l'homme ne s'encombre pas plus du fardeau de la morale dans son engagement politique. C'est bien la signification de se rattachement à Isabelle Bourassin qu'il avait antérieurement soigneusement critiquée.
En résumé nous constaterons la magnifique  constance  du prof de l'homme du citoyen dans sa démarche politique, dans ce qu'il veut imposer aux autres d'éthique et de moral sans se l'appliquer à lui même.  Et par ailleurs nous ne manquerons pas, tout simplement,  de nous méfier du prêcheur moralisateur.

Publié dans JOIGNY

Commenter cet article