"Dialogue et dynamisme pour Joigny"...le retour !

Publié le par Le jovinien masqué

Voilà une bonne nouvelle. Le silence de la liste de Gilbert Portal « Dialogue et dynamisme pour Joigny » qui devenait inquiétant vient d'être rompu.


Par l'intermédiare de jean Imparato qui a laissé un commentaire sur l'article intitulé « Petites nouvelles du front... » la liste « Dialogue et dynamisme pour Joigny » exprime de façon claire sa vision de la sécurité sociale, en oubliant l'adage de cette vieille dame issue du conseil national de la résistance « cotiser selon ses moyens et recevoir selon ses besoins ».




Je cite ici Jean Imparato commentant au début l'augmentation éventuelle du forfait hospitalier :


« Oui si nous voulons sauvegarder notre système de santé il faut accepter quelques petites restrictions qui ne toucheront pas les plus démunis qui ont ,je le rappelle la "CMU" (couverture universelle de maladie qui prends en charge à 100%).
Et puis ,qu'est-ce que 4 € par jour en valeur absolu et non comme la presse bien gauchisante parle de 25%.
Dois je rappeler à la Gauche caviar qu'à Joigny les impots locaux ont augmenté de 15% et qu'à la communauté de commune le Président Nicolas Soret a augmenté les indemnités des élus passant ainsi de 15 000 € annuel à 48 000 € soit une petite augmentation de 33 000 € soit + 220%. 
»



Ah ! Sauver la sécurité sociale. Nous sommes tous d'accord avec cette pieuse volonté. Ce qui est contestable ce sont les moyens mis en place pour y parvenir. Depuis Douste-Blazy et son plan formidable le trou de la sécurité sociale n' a eu de cesse de s'aggraver et avec des soins toujours plus onéreux pour les patients. Pour prendre le citoyen de base en otage il n'y a pas à dire la droite sait y faire.

Remettons en perspective quelques chiffres. Le trou de la sécurité sociale est d'environ 10 milliards d'euros. L'augmentation des exonérations des charges patronales compensées par l'Etat donnent le vertige. Elles sont passées de 18,69 milliards d’euros en 2003 à 19,68 milliards en 2004 pour arriver en 2005 à un montant estimé à 22,9 milliards . Vous voyez mieux ou l'on peut trouver les 10 milliards ? Si je comprends bien la liste « Dialogue et dynamisme pour Joigny » préfère les exonérations de charges pour les patrons au détriment de la couverture sociale. A moins que ce ne soit une idée personnelle à Jean Imparato ? Que Gilbert Portal démente dans ce cas.


Mais ce n'est pas tout. Le rapporteur du budget à l'assemblée national Gilles Carrez annonce un petit montant de 70 milliards d'euros de manque à gagner en ce qui concerne les niches fiscales. Et comme Gilles Carrez a un sacré sens de l'humour il ajoute "dans chaque niche, il y a un chien qui mord." C'est à dire que la disparition de ces niches n'est pas à l'ordre du jour.

N'est-elle pas de ces cotés la véritable solution pour régler ce déficit de la sécurité sociale ? Mais c'est difficile à accepter...surtout quand on a beaucoup à perdre.


Alors dans cette situation augmenter le forfait hospitalier de 4€ soit une augmentation de 25% est proprement scandaleux et il est cynique d'écrire « qu'est-ce que 4 € par jour en valeur absolu ». Car en effet nier l'importance de ces 4 € pour certains, c'est quelque part ne pas appréhender de façon réaliste la situation que vivent ces personnes. Et si vous vous rappeler les chiffres de la pauvreté dans le canton de Joigny où 15,67% sont sous le seuil de bas revenu alors qu'ils sont 12,5% en France, c'est carrément se moquer d'eux.

Mais par contre pas une voix à droite ne s'élève contre le bouclier fiscal !


Jean Imparato ne peut pas s'empêcher d'entamer « l'internationale de droite » stigmatisant le socialo-caviardeu ayant augmenté les impôts. Et oui à droite on déteste payer l'impôt. On est friand de niches fiscales. On n'aime pas ce système de redistribution. C'est un système qui favorise des générations d'assistés, de feignants même, allez savoir. Par contre on accepte les allocations familiales. Et vous conviendrez avec moi qu'à partir d'un certain niveau de revenu le besoin est moins pressant !

Mais là n'est pas le plus important ! Il ne faut pas perde de vue qu'une partie de la hausse des impôts locaux est la conséquence d'une gestion lamentable de notre ville qui a conduit à un endettement hors norme mais aussi à un transfert des charges de l'Etat vers les communes. Comme toujours nos amis UMP s'opposent aux conséquences locales de leur vote national.

Mais comme aujourd'hui l'heure est aux projets peut-être que la liste « Dialogue et dynamisme pour Joigny » nous annoncera qu'elle rasera gratis ? Si c'est le cas je ne manquerai pas de regarder le niveau d'endettement de la ville.


Et pour terminer un petit refrain sur les indemnités perçu par les élus de la communauté de commune. Plutôt que de se pencher sur le travail de qualité effectué par l'ensemble des élus de droite et de gauche de la CCJ Jean Imparato préfère se pencher sur le trivial. Et bien penchons-nous!

A l'époque de Philippe Auberger, ce dernier cumulant ses indemnités de député, maire dépassait le plafond autorisé. Prendre les indemnités de président de CC ne lui servait à rien !

Mais cette attaque est encore plus perverse.

Les indemnités suivant le code du travail permettent de compenser une perte de revenu. Et lorsqu'un élu est détaché de son entreprise il est normal qu'il y ait compensation de la perte de salaire. Quand on voit le travail accompli par cette équipe de la CCJ, en comparaison des factures non réglées et du budget des déchets en déficit de 150000€ , je ne vois pas le problème d'une indemnisation pour le travail d'intérêt collectif effectué. Ne pas accepter cela revient à interdire à tous salarié du privé encore en activité d'exercer un mandat d'élu, ou réserver ce rôle à une caste de nantis.


Heureusement que toutes les personnes qui ont des idées de droites, que je ne partage pas, on une vision différente et moins étriquée que celle de Jean Imperato et de la liste « Dialogue et dynamisme pour Joigny ».

C'est vraisemblablement pour cette raison que les vices président de la CCJ ont été satisfaits de travailler avec Nicolas Soret.




Publié dans JOIGNY

Commenter cet article

Cécile T. 13/09/2009 10:43

Elles font quoi les droites à Joigny ce week-end ?
Ce n'est pas folichon du côté des actions !!!!
Mam BOU tourne et retourne en vélo avec son équipe orangée, et Mr PORTAL nous promet de nous trouver des recettes touchant l'économie de la ville, avec l'aide du Conseiller Général, Julien Ortéga.... rien que cela !
Dites voir, c'est maintenant que vous vous préocupez des Joviniens ? Vous pensez qu'ils vont vous écouter ? Vous vous croyez crédibles ???
Ceci dit, ensuite pour cette semaine, c'est quoi le programme ?????

Jovinien (de gauche) 11/09/2009 18:37

Monsieur Impérato s'essaye aux finances.Un autre avant lui avait lancé un ballon d'essai,(candidat sur une autre liste,dialogue et dynamisme)et puis au revoir.La comptabilité municipale n'a rien à voir avec celle d'une entreprise privée.Tous ces beaux messieurs qui veulent mener la dragée haute à l'équipe en place,découvrent les aléas laissés par la droite.Mais là j'enfonce une porte ouverte,ceci se dis dans la campagne électorale très digne de la municipalité qui a été démise illégalement selon moi.

Le jovinien masqué 11/09/2009 19:44


Il me semble qu'il s'agit de Jean "Imparato" et non pas "Impérato."


Habitant de la CCJ ! 11/09/2009 07:11

Je me suis permis d'écrire hier soir sur le blog de Mr Portal un petit message destiné à Mr UMPARATO afin que ce soir à La Halle aux Grains ce dernier ne fasse pas de bourdes, mais point de réponse.
En effet, l'Adjoint aux Finances (enfin ex pour l'instant) développe quelques réflexions à l'attention de certains membres de nos Droites Joviniennes qui n'ont pas l'air d'avoir de gros soucis financiers. Mais on le savait déjà.
Si Mr Imparato souhaite même virtuellement le Poste d'Adjoint aux Finances dans une prochaine décennie, il ne faudra pas qu'il oublie "les pauvres" "les moins pauvres" et les "encore plus pauvres", parce que je sais qu'il y en a à JOIGNY, j'ai déjà observé la vie des Joviniens !

0832 10/09/2009 15:11

Monsieur Imperato serait le futur adjoint chargé des finances si... si par malheur!!!
Un adjoint aux finances, c'est mieux quand ça sait compter non?
Le forfait hospitalier journalier est actuellement à 16 euros. S'il passe à 20 euros, il aura augmenté de 20-16=4euros. Il était à 16, donc 16:4=4. il serait donc augmenté du quart du prix initial. 100%:25%=4. 25% est bien le quart de 100%. Si le forfait hospitalier journalier est augmenté de 4 euros, il sera bien augmenté de 25%. CQFD. La valeur absoluE de 4euros chez les gauchos, c'est 4euros.

L'augmentation de 12 ou 15% des impôts locaux, décidée par la municipalité de gauche a été décidée pour compenser les "inepties, erreurs de gestions et autres imbécilités de la municipalité composée des mêmes qui se proposent aujourd'hui de venir les continuer (je parle des inepties et autres âneries). Cette augmentation m'a coûté environ 40 euros pour un an. Si je suis malade, j'aurais dépensé la même somme en 10 jours...

Quant aux augmentations des indemnités des élus de la CCJ, quand on voit le travail accompli et la satisfaction des membres de la CCJ, j'ai tendance à penser que cette augmentation n'était pas imméritée mais ce n'est qu'un avis personnel, des gens plus au fait que moi sur ce sujet pourront surement être plus précis.

Quand Monsieur Portal a été désigné comme tête de liste, je lui ai demandé s'il envisageait de supprimer cette augmentation qu'il n'avait pas votée. Sa réponse était :"on verra plus tard, on ne sait pas..." Alors Monsieur Imperato, on la supprime ou on la supprime pas cette augmentation?
Et pour les indemnités, allons messieurs Portal, Imperato, mesdames et messieurs les adjoints pressentis, que penseriez-vous de les diminuer aussi?

Malissia 10/09/2009 07:19

Cela me laisse songeuse et me ramène à un temps pas si lointain où au chômage, seule avec trois enfants, je percevais 840 € de retraite militaire (et oui tous les militaires ne sont pas de droite), je n'avais pas droit à la CMU, je "dépassais", alors 4 € de forfait hospitalier même pas en rêve, on se passe de soins.

Comme beaucoup de gens de droite, Monsieur Imparato, est en dehors des réalités et devrait être un peu plus souvent en contact avec les petites gens.