L'office de tourisme de Joigny: Fort Alamo sans John Wayne.

Publié le par Le jovinien masqué


Il semblerait que la décision prise par la municipalité de reprendre la compétence du développement touristique n'a pas fini de faire couler les larmes des pleurnicheuses de droite.

Le dernier article sur le blog de la liste « Dialogue et dynamisme pour Joigny » en est la triste preuve. Et oui l'office du tourisme est un des derniers bastions de droite à Joigny. Mais comme a priori seul le bénévolat motivait Daniel Policet il y a fort à parier que nous le retrouverons au cours des nuits maillotines à aider les participants à traverser la chaussée en toute sécurité en arborant fièrement un gilet fluorescent.


Mais le véritable problème posé à ces adorateurs de kleenex n'est pas de pérorer sur la pertinence d'un EPIC mais plutôt de se demander comment exister encore à Joigny sans les paillettes que conféraient à leurs actions les 200000€ annuels tout frais comptés des subventions de la municipalité augmentés des autres charges !


N'oubliez pas que vous avez en face de vous une équipe totalitaro-socialo-communiste assoiffée de pouvoir qui n'a abandonné le couteau entre les dents que pour mieux croquer votre jouet. Et tremblez. Hop là ! slurp...plus d'OT associatif. Les boules mickey.


Mais par contre veuillez accepter la grande mansuétude de l'équipe municipal qui, concevant que pour 30 années de bénévolat elle se devait de laisser l'indicible joie aux bénévoles de pérenniser « les peintres dans la rue » « le vide grenier » et « la fête des vendanges ». Une superbe animation par dizaine d'années. D'après Daniel Policet ce sont ces dernières qui demandent le plus d'investissement humains de temps et qui présentent le plus de risques financiers. Un beau challenge à relever pour de véritables bénévoles.


Mais si j'ai bien compris l'exposé très contenu de Daniel Policet ce sont ces 3 animations qui ont accaparé les 200000€ versés par la commune à OT loi 1901 ? La commune ne fait que reprendre sa délégation à l'OT. Quoi de plus naturel pour mettre en place les projets de la campagne de gauche. N'oublions pas que nous aurions pu avoir le mari d'Isabelle Bourassin président de l'association le même qui a demandé le recours. Je comprends bien que la gestion par des bénévoles largement ancré à droite était l'occasion rêvée de briller là ou il est impossible de le faire en conseil municipal. Mais bien que décembre arrive il ne faut pas croire au père Noël.


Il se trouve qu'aujourd'hui, la volonté des Joviniens qui l'ont prouvé par leurs suffrages, des professionnels du tourismes qui se sont exprimés au cours de la dernière réunion à la salle Claude Debussy, est de voir rayonner Joigny autrement qu'à travers le prisme étriqué de certaines personnes réactionnaires.

Les bénévoles ont toutes leurs places dans la société. C'est vraisemblablement grâce eux que le tissus social existe et ne se distant pas plus que les tensions économiques et sociales ne pourraient le faire craindre.

Cependant si en d'autre temps la mairie n'a pas voulu assumer les compétences d'un OT qu'elle était en droit de gérer, les temps changent et l'équipe actuelle plébiscitée par 65 % des votants est prête à assumer cette compétence.


Il faut se rappeler que depuis la droite à Joigny à réussi à perdre 2 élections au cours d'un seul mandat. Le moteur de cette bataille n'est à mes yeux que l'expression malsaine de 2 défaites électorales mal digérées.


Quant aux réflexions sur les coûts de gestions je n'ai pas le sentiment que c'est à droite que l'on trouvera des donneurs de leçons. La gestions des gros dossiers et la situation financière de la ville au 16 mars 2008 en est la triste preuve.

Publié dans JOIGNY

Commenter cet article

jovinien 29/11/2009 12:14


Je ne sais qui décide du marché de Noël,mais à mon avis,nos édiles,dans la précipitation de reconduire l'existant,pour ne pas déplaire,ne tiennent pas compte,des échéances salariales,des
retraites,etc...Les commerçants seraient-ils aussi absents de ces négociations(pourtant,ils sont au coeur du problème,ils sont bien conscients que leurs chiffres d'affaires n'est pas très
florissant en fin de mois).Idée à creuser!!


Une Observatrice ! 28/11/2009 10:39


Attendons pour voir... D'aucune se cachent derrière l'image "des bénévoles" pour prétendre reprendre une toute petite, mais toute petite, petite chance que l'on parle (peut-être) encore d'eux en
2014, au cas les joviniens les auraient oublié à ce moment là.
Sur le journal, on a oublié de lire que deux ou trois professionnels du comerce travaillant à Joigny ont exprimé toute leur satisfaction de voir que des projets sont enfin mis sur la table, que des
idées innovantes ont été dites par la responsable,l'Adjointe en charge du devoloppement touristique dans cett Ville "d'Art et d'Histoire". Enfin, ouf, on s'impatientait depuis quelques années !!!