En attendant les élections à Joigny.

Publié le par Le jovinien masqué



La lecture de l'Yonne Républicaine apporte quelques précisions sur les prochaines élections municipales.


Tout d'abord Philippe Auberger ne se présentera pas. Isabelle Bourassin a eu chaud. Avoir réussi à se mettre une partie de la ville contre elle pour avoir déclenché le recours pour en fin de compte se faire coiffer sur le poteau pour la tête de liste avouez qu'elle aurait vraiment joué de malchance. Mais la question ne se pose pas.

Donc élection 2009 sans Philippe Auberger. Elle perd un financier. Elle devra sortir son boulier.


Nous apprenons aussi qu'un conseiller municipal a essayé de faire chanter Philippe Auberger. Sympathique comme attitude. Des conseillers municipaux ont même dit à Philippe Auberger qu'ils avaient vu des photocopies de ces lettres. C'est infernal comme un secret peut être aussi bien gardé.

Et on se demande pourquoi.

Le Conseil d'Etat décide que nous devrons revoter à cause de cette lettre et de rien d'autre. A priori l'existence de ces lettres était un secret de polichinelle et malgré cela l'expéditeur court toujours.

Alors je sais bien que Philippe Auberger n'ayant pas porté plainte ce que je comprend sincèrement, les gendarmes sauf hasard dans l'enquête de la plainte en diffamation de Julien Ortega et de Gilbert Portal ne seront pas amené à trouver le coupable.

Alors pourquoi ce silence qui l'emporte sue la démocratie ? On sait aujourd'hui que cette lettre si elle à fait perdre la liste de Philippe Auberger comme l'a jugé le Conseil d'Etat c'est elle aussi qui donne une deuxième chance à la droite. Y a-t-il des personnes qui sont partie prenante dans ces nouvelles élections et que le silence fait autour de cet expéditeur arrange ? Entre 2004 et 2009 les têtes n'ont guère changées !

Jusqu'au jour ou nous saurons avec certitude le doute planera !


En tous cas, silence radio sur les blogs de droite à l'exception de celui du prof de l'homme et du citoyen où il est question de la décision jugée tardive de Philippe Auberger. Et rien sur la lettre.

Comme disait Monsieur Cyclopède en attendant le jour de foire...

 


Etonnant non ?


Publié dans JOIGNY

Commenter cet article

0832 19/07/2009 11:24

Bonjour Fondu,
J'aime bien votre "bloug bloug"! J'aurais peut-être aimé "l'oignon de Joigny" mais les oignons me donnent des boutons! Déjà que l'union de Joigny me semble plutôt indigeste, je préfère éviter les salades de "l'oignon de Joigny"!
Comme vous pouvez le constater, je suis de santé fragile et c'est pour cela qu'il ne m'est pas possible d'aider cette pauvre Isabelle "dans la compréhension du monde et de la ville dans laquelle elle vit", la tâche est vraiment trop ardue, je risque d'y laisser trop de forces!! Essayez si vous voulez mais soyez prudent! Le mieux est de faire un bilan de santé complet avant que de s'atteler à de tels travaux!!! Bon courage!!!

Fondu 16/07/2009 19:45

nous aussi..."on travaille" !!
C'est par ces mots que se termine le dernier article du bloug bloug (le blog à Boubou)
Et c'est très intéressant car c'est la première fois que je vois une notion positive dans le discours de l'Oignon de Joigny. Oh bien sûr c'est légèrement positif et j'ai par ailleurs le sentiment que c'est involontaire... Je m'explique : avec cette phrase, elle reconnait implicitement que les autres travaillent et c'est déjà une première. Autre première, elle s'est aperçue que les autres existaient ! C'est énorme, enfin non, c'est un premier effort qu'il faut noter afin de l'aider dans sa progression de la compréhension du monde et de la ville dans laquelle elle vit.

Malissia 16/07/2009 14:27

Ci-dessous un article du code électoral :

"Article R26
Modifié par Décret n°2006-1244 du 11 octobre 2006 - art. 5 JORF 13 octobre 2006

La campagne électorale est ouverte à partir du deuxième lundi qui précède la date du scrutin et prend fin la veille du scrutin à minuit. En cas de second tour, la campagne électorale est ouverte le lendemain du premier tour et prend fin la veille du scrutin à minuit."

La veille du scrutin à minuit signifie bien le samedi minuit ? Je me trompe peut-être.

0832 16/07/2009 13:54

Si je m'appelais I.Bourassin, j'irais me cacher! Ne pas être soutenue par son ex-tête de liste n'est pas seulement ne pas être soutenue, c'est ETRE DESAVOUEE! P.Auberger règlerait-il des vieux comptes? N'aurait-il pas un petit côté mule du pape? Quelle est maintenant la légitimité de cette liste dite d'union? Union de quoi? Union de quelques branquignols inconsistants, incompétents, arrivistes et opportunistes de tout poil!
Politique jusqu'au bout, maître en "langue de bois" le sieur Auberger a refusé de s'impliquer pour trouver l'expéditeur de la lettre, prétextant de vagues raisons personnelles. Je crois plutôt qu'il lui est agréable de voir le cafouillage que ses frasques anciennes provoquent dans Joigny grâce à cette pauvre Isabelle, dont il semble qu'il ait pris la mesure. Ce personnage a "géré" Joigny pendant 30 ans et fiche le bazar en partant. Si ça ne s'appelle pas de l'élégance, qu'est-ce que c'est?

Malissia 16/07/2009 08:41

Mr Auberger ne soutiendra qu'une liste unie à droite, ce qui veut dire que Mme Bourassin ne peut compter que sur des personnages versatiles dont les convictions fluctuent au gré de leurs ambitions. Si une telle équipe, avec à sa tête une personne qui n'hésite pas à mentir sur les conclusions du conseil d'Etat, si une telle Union de façade (dont certains membres se détestaient cordialement jusqu'à un passé très récent), était choisie pour présider la destinée de Joigny, le pire serait à craindre pour cette ville.